Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog asphaltetoile par : Chantal
  • : Au clavier d'asphalte chaque pas joue son étoile en modes mineur et majeur.
  • Contact

Citations

"Les poètes sont inutiles mais nécessaires..."Ionesco.

 

 "Je marchais sur le sable, sur une étendue vierge de toute présence et de toute absence. Soudain, la trace de trois pieds dansants. Mon âme s'est envolée avec elle, je ne sais où, là où la lumière s'épanouit."

 Michel Montigné - extrait de Carnet de voyage à Djibouti.

  

 "La couleur est la touche.L’œil, le marteau qui la frappe.L’âme, l'instrument aux mille cordes" Kandinsky

 

"Quel champ de bataille que l'homme! "Victor Hugo.

 

"C'est l'immobilité de la plage qui rend les vagues différentes" Gérard Pons, extrait de "Grains de sable".

 

"La mer et mon amour rivalisent de couleurs. Elle éclabousse le jour de fastes phosphorés. Il embrasse le monde en ses moires marines. Je te serre en mes mots comme tout contre soi on serre le silence." Colette Muyard "Etreinte" extrait de L'Homme soeur 2.

 

"Quand le sable du temps nous aura recouverts il restera notre ombre et la photo des brumes. Il restera de nous au mieux une chanson. Sur la guitare-oubli aux notes impalpables seul demeure le chant de la mélancolie..." Roger Lecomte extrait de "au café du hasard". Chanson de l'iguane sur un réverbère.

 

"Toutes les pierres ont quelque chose à dire. Leur silence sécrète toute l'histoire du monde. J'ai toujours un caillou dans ma poche, un grain de sable dans l'oeil."Jean-Marc Lafrenière

 

"On se croit mèche, on n'est que suif". Jacques Brel

 

"La douleur n'est jamais éloignée du regard et de la connaissance" Diane de Margerie.

 

"L'utopie c'est la vérité de demain" Victor Hugo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

   

 

   

 

   

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 04:52

       

 

Comme le Nubien polit la pierre de pyramide

 

A même le soleil dans le sable brûlant

 

Sous l’oeil immuable du Sphynx impavide

 

Quand la pierre sans cesse s’use sous le Vent

 

 

Germe infiniment sous mes mains l’écriture

 

Ensemencée, fleurie de l’air qu’on respire

 

Unie à mon âme, essence d’azur,

 

Difficile à cerner, impossible à tarir.

 

 

Grain de sable je suis dans ce désert sans fin

  

Lilliput et martyr, comme vous, grains de sable,

 

Ensembles ennemis s’indiffèrent à mourir

 

Et dansent même ronde se lâchant par les mains.

 

 

Ma plume, malgré moi, danse sarabande

,

Ma main et mon coeur et ma tête vont l’amble.

 

Au détour de ses yeux j’ai volé une larme

 

Espérant un sourire du Sphynx sous le charme,

 

 

J’ai scruté l’Etoile au sommet de Chephren

 

Une nuit bleu marine au plateau de Gizeh,

 

J’ai cherché dans les ruines la lampe d’Aladin

 

Mais le Vent zélé m’a soufflé : « rien ».

 

 

Je l’ai invité à danser dans ma Fête

 

Près du Nil sur les flancs du désert rouge un soir

 

A bord de la felouque il a vu les Poètes

 

Et semé au désert l’énigme de l’Espoir.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chantal Cudel Fayaud - dans asphaltetoile (poésie)
commenter cet article

commentaires

Chantal Cudel Fayaud 23/01/2012 23:57


Merci de ta visite Bunny. C'est fait, tu es en lien.

Bunny 23/01/2012 11:24


Manque un lien Ronfleur http://ronfleur.centerblog.net   et le lien des poésies sur ce blog hihihiihii http://ronfleur.centerblog.net/rub-84-bunny-ses-textes-de-chansons-.html    Je suis en train de
remettre enfin mes textes sur mon blog........Mais c'est long...... Les cartons pour le déménagement.....Attention au dos.....

Chantal Cudel Fayaud 18/12/2011 22:23


Très touchée de votre passage Matthieu! Vous êtes un jeune homme de parole, dans tous les sens du terme. Je suis heureuse que mon écriture trouve cet écho flatteur stylé, en vous. Vous êtes le
très bienvenu. Vous-êtes vous inscrit à la newsletter? Ainsi vous serez alerté par toute nouvelle parution, dont  celle d'aujourd'hui, dans la catégorie "nouvelles": le couteau suisse.


Merci et à bientôt. 

matthieu jos( Service client Orange ) 18/12/2011 17:54


Très subtil !!


Je lis au fur et à mesure le site et je trouve qu'il regorge d'intelligence, de sensibilité, de charme.


Sincèrement , je suis très difficile à toucher quant à la littérature mais la , je peut constater que le côté implicite et imagé est très bien utilisé et votre poésie est vraiment
distinguée  !

Chantal Cudel Fayaud 23/11/2011 18:01


C'est touchant ce que tu me dis là... Je redonne voix au chapitre à mes anciens textes. Merci Colette.