Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog asphaltetoile par : Chantal
  • : Au clavier d'asphalte chaque pas joue son étoile en modes mineur et majeur.
  • Contact

Citations

"Les poètes sont inutiles mais nécessaires..."Ionesco.

 

 "Je marchais sur le sable, sur une étendue vierge de toute présence et de toute absence. Soudain, la trace de trois pieds dansants. Mon âme s'est envolée avec elle, je ne sais où, là où la lumière s'épanouit."

 Michel Montigné - extrait de Carnet de voyage à Djibouti.

  

 "La couleur est la touche.L’œil, le marteau qui la frappe.L’âme, l'instrument aux mille cordes" Kandinsky

 

"Quel champ de bataille que l'homme! "Victor Hugo.

 

"C'est l'immobilité de la plage qui rend les vagues différentes" Gérard Pons, extrait de "Grains de sable".

 

"La mer et mon amour rivalisent de couleurs. Elle éclabousse le jour de fastes phosphorés. Il embrasse le monde en ses moires marines. Je te serre en mes mots comme tout contre soi on serre le silence." Colette Muyard "Etreinte" extrait de L'Homme soeur 2.

 

"Quand le sable du temps nous aura recouverts il restera notre ombre et la photo des brumes. Il restera de nous au mieux une chanson. Sur la guitare-oubli aux notes impalpables seul demeure le chant de la mélancolie..." Roger Lecomte extrait de "au café du hasard". Chanson de l'iguane sur un réverbère.

 

"Toutes les pierres ont quelque chose à dire. Leur silence sécrète toute l'histoire du monde. J'ai toujours un caillou dans ma poche, un grain de sable dans l'oeil."Jean-Marc Lafrenière

 

"On se croit mèche, on n'est que suif". Jacques Brel

 

"La douleur n'est jamais éloignée du regard et de la connaissance" Diane de Margerie.

 

"L'utopie c'est la vérité de demain" Victor Hugo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

   

 

   

 

   

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 15:57

 

 

Couplets

La pluie a chassé les festivaliers

La nuit tombe sur la plage mouillée

De soie et d’hermine le ciel s’est paré

La côte s’illumine d’un collier perlé

 

La mouette épuisée au sol s’est posée

La tête sous l’aile, le flamant s’endort,

Les barques du port lentement bercées

Le pêcheur s’apaise derrière ses volets

 

Refrain

Seule je marche pieds nus

J’accompagne la mer

Nous respirons au large

Des vapeurs d’univers

 

Couplets

L’horizon plombé fantôme des voiliers

Fines virgules blanches dans la brume

Le lointain s’évanouit en sombres lueurs

Avec la nuit où je demeure (bis à partir de Le lointain)) 

 

J ‘ai le sentiment de marcher ainsi

Avec l’océan depuis la nuit des temps

Sur la partition notre symphonie

S’écrit lazuli au noir s’embrasant

 

Refrain 2

Nous chevauchons ensemble

De moissons en vendanges

Et buvons même coup

D’un bonheur sans mélange.

 

Aux premières lueurs roses de l’aurore

Secrètement nous parlerons encore. (bis à partir de Aux première lueurs) 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chantal Cudel Fayaud - dans chansons
commenter cet article

commentaires

audrey 04/11/2011 19:54



Tres joli texte, il va falloir écrire la musique :) bisoux



Chantal Cudel Fayaud 13/10/2011 19:18



En fait, je me suis mal exprimée, je n'ai jamais mis en doute ton intérêt pour ce texte. Je vouslais dire que tu semblais l'aimer beaucoup. J'ai totale confiance en toi;



FIOL 12/10/2011 23:37



Mais  bien  sûr que je l'aime  vraiment.. tu  sais, je ne suis pas  du  genre  à  dire  que  j'aime  si  je  n' aime 
pas..dans  ce  cas, ou  je  ne  dis  rien  (le  plus  simple) ou j 'exprime  des  réserves, toujours  avec  diplomatie, bien 
sûr, pour  bien montrer que mon  appréciation ne vaut  que  celle  qu'elle  vaut....et  n' aspire  pas  à  être  un  " juge " es poésie
que  je  serais  bien  incapable  d' être, contrairement  à  d 'autres !



Chantal Cudel Fayaud 12/10/2011 19:51



Ton double passage me laisse à penser que tu l'aimes vraiment! Je te le chanterai au téléphone. Bise.



FIOL 12/10/2011 14:55



Vapeurs  d'univers....j' adore !